Brève : la presse terrorisée

9 juillet 2010
Par

Alors que la classe politique française se laisse aller à des commentaires très critiques sur la presse , la vie professionnelle n'est pas facile pour les journalistes étasuniens qui vont à contre-courant du "politiquement correct" sur les questions de politique arabe. Au début du mois de juin, Helen Thomas, la doyenne des journalistes accrédités à la Maison blanche, avait dû démissionner après une déclaration assez peu diplomatique imprudemment accordée au rabbin et homme de médias local, David Nesenoff. Rappelant qu'ils occupaient un pays qui n'était pas le leur, elle suggérait aux Israéliens, en termes assez abrupts ("to get the hell out of Palestine"), de "rentrer chez eux" au lieu de "pousser dehors des gens qui vivent là depuis des siècles".

Vous trouverez le texte de l'entretien dans la notice en anglais sur la vieille dame indigne publiée par Wikipedia. Cette horrible création d'Internet offrant d'ailleurs, avec une belle réactivité, un lien vers Octavia Nasr, autre journaliste d'origine libanaise contrainte de démissionner il y a quelques jours pour des propos déplacés. Son employeur, la chaîne CNN, l'a licenciée pour un message, via Twitter, trop "élogieux" à l'égard de Mohammad Hussein  Fadlallah qu'elle avait interviewé notamment en 1985 ("Sad to hear of the passing of Sayyed Mohammad Hussein Fadlallah.. One of Hezbollah's giants I respect a lot.") . Cette autorité religieuse chiite, proche de la Résistance au sud de son pays, venait de décéder à l'âge de 75 ans mais demeurait pour les autorités aux USA un "terroriste".

Il va de soi que les ONG qui s'occupent de liberté d'expression de la presse n'ont pas eu à intervenir puisqu'il s'agit dans les deux cas d'une démission.


Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Mots clefs :

Posté dans : Liban, médias

4 commentaires pour “ Brève : la presse terrorisée ”

  1. Ali le 9 juillet 2010 à 23:24

    Le phénomène n'en fini plus de rebondir - un peu comme "l'affaire Woerth" - puisque cela touche désormais aussi des blogs qui se voient remercier, y compris lorsqu'ils sont "diplomatiques" (http://www.alarabiya.net/articles/2010/07/09/113417.html)...

  2. YGQ le 10 juillet 2010 à 7:55

    Et ça continue ! A la liste, il faut ajouter désormais Frances Guy, dont le blog, sur le site de l'ambassade britannique, a été retiré parce que la représentante de Sa Majesté à Beyrouth avait eu le malheur d'évoquer le "décès d'un homme de bien". Bon, elle n'a pas été licenciée mais il n'est pas certain qu'elle fasse une grande carrière désormais ! article dans le Financial Times : http://www.ft.com/cms/s/0/f8ddc190-8b83-11df-ab4d-00144feab49a.html

  3. [...] This post was mentioned on Twitter by Lygoma Lydie. F, Hypothèses billets. Hypothèses billets said: Brève : la presse terrorisée http://bit.ly/9Of7Sb [...]

  4. MustaphaEB le 16 août 2010 à 14:36

    Helen Thomas n'a du lire ni le Coran ni la Bible. Comme beaucoup de journalistes séculiers, elle ne connait et/ou ne comprends pas le contexte culturel religieux du Moyen-Orient. C'est triste et cela en dit long sur l'inculture américaine.


Carnets de recherche