La vexillologie et le « printemps arabe »

11 juillet 2011
Par

Centrale pour l’histoire et la pensée politiques européennes du XIXe siècle, l’idée d’Etat-nation, une fois « délocalisée » dans les territoires des anciens empires arabe et ottoman, a été très vite révélatrice d’une tension originaire entre, d’une part, un projet unificateur à l’échelle de la oumma (arabe et/ou musulmane) et, de l’autre, l’affirmation de chacun des…

Cette semaine, le billet se trouve sur Les Carnets de l’Ifpo, c’est ici..


Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Mots clefs : , ,

Posté dans : beaux-arts, panarabe, société, Syrie

2 commentaires pour “ La vexillologie et le « printemps arabe » ”

  1. Yves Gonzalez-Quijano le 14 juillet 2011 à 11:01

    Tant qu’à faire dans la vexillologie, une petite brève trouvée sur le site The Arabist commentant la présence de drapeaux russes, parmi les usuels drapeaux syriens et autres portraits du président El-Assad, lors de “l’attaque” de l’ambassade US de Damas il y a quelques jours : http://www.arabist.net/blog/2011/7/13/syrian-protesters-using-russian-flags.html

    • Armelle Nedelec le 18 juillet 2011 à 14:32

      autre sujet de vexillologie : un ami poste une photo sur facebook montrant la banque centrale syrienne avec le drapeau du parti Baath légèrement au dessus du drapeau syrien… Photo réelle ou “photoshopé” cela montre l’importance du symbole.


Carnets de recherche