(Publicité !) "Dégage ! On tourne !" Images cinématographiques et "révolutions arabes"

24 octobre 2011
Par

Si vous êtes à Paris ou si vous avez la possibilité d'y être... La journée s'annonce passionnante... Sinon, insistez pour qu'ils mettent tout cela en ligne très rapidement ! Ci-dessous un extrait de la présentation de cette table ronde. Plus d'informations en suivant ce lien...

Images cinématographiques et « révolutions arabes »
Jeudi 27 octobre 2011, 9h-20h
EHESS, amphithéâtre, 105 bd Raspail, 75006 Paris

Depuis le début de l’année 2011, les médias du monde entier observent et tentent d’analyser les mouvements insurrectionnels qui, malgré les disparités régionales et les dissemblances politiques, secouent les sociétés arabes, de l’Atlantique au Golfe persique. La puissance des mouvements collectifs, filmée par des téléphones portables dont les images ont été diffusées sur des plates-formes de partage numérique, a déferlé en un flot ininterrompu, avec des effets de mobilisation indéniables (à l’intérieur comme à l’extérieur des pays concernés). Mais qu’en est-il à distance de l’événement, hors du flux et de ses effets de fascination et d’immersion, au-delà de l’émotion et du consensus contre les régimes dictatoriaux ?

Pour apporter un autre regard sur ces bouleversements majeurs qui traversent le monde arabe, cette journée d’étude a choisi d’interroger le travail en cours de différents cinéastes. Comment explorent-ils des formes, des narrations, voire des corpus d’images tournées pendant les événements, pour rendre compte, par un regard singulier, de ces révolutions ? Quelle place entendent-ils accorder aux processus d’héroïsation de figures et à l’élaboration de la « geste » révolutionnaire, ou au contraire à la mise en crise des « grands récits », en cours d’élaboration sur la toile ? Comment donnent-ils à voir ces ruptures historiques par un travail de mise en scène, voire de mise en fiction ?...


Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Posté dans : Non classé

Un commentaire pour “ (Publicité !) "Dégage ! On tourne !" Images cinématographiques et "révolutions arabes" ”

  1. Ibm Yamin le 26 octobre 2011 à 5:09

    C'est sûrement pour ce genre d'événement que l'on regrette d'être loin de la capitale. Pour le reste...

    Autrement, sur la question de la narration et de la retranscription des révolutions arabes dans l'imaginaire fictionnel cinématographique, l'exemple qui me vient subitement à l'esprit est le film "Le cri d'une fourmi" (صرخة نملة) d'Abdel Aziz Sameh, projeté à Cannes 2011 et sorti sur les écrans égyptiens au mois de juillet. Il semble que le film ait connu un certain succès, même si il est vrai il fallait rivaliser au même moment avec le dernier volet d'Harry Potter.

    L'une des dernières scènes du film est fascinante, puisqu'elle intègre des images réelles des manifestants en arrière-plan à la narration. En effet, la scène où est présent le personnage principal prend place sur un toit d'immeubles proche de la place Tahrir, et le spectateur peut voir en arrière-plan les rassemblements sur la place Tahrir car le cinéaste a choisi de tourner la scène en laissant voir ce qui se déroulait en arrière plan. Quand on sait que toute l'histoire du film est celle d'une métaphore de la révolte d'un homme (la fourmi) face au système, cette mise en relation du fictionnel et du réel est somme toute assez fascinante. Même si صرخة نملة n'est pas le film égyptien du siècle, il est à mon sens extrêmement intéressant sur cet aspect.