Youssef Abdelké, toujours…

16 août 2013
Par

yousef-abdelky-97.5_400x300

Rien de nouveau pour Youssef Abdelké et ses compagnons depuis leur enlèvement, il y a tout juste quatre semaines, à un barrage tenu par des forces du régime. Aucune nouvelle, comme pour des centaines de destinées prise dans la tourmente qui s’est abattue sur la Syrie, et qui semble gagner la région.

Ci-dessous, une courte vidéo (6’45), en noir et blanc, comme la plus grande partie de son oeuvre plastique. Intitulé Charbon blanc (Fahm abyad), cet hommage à Youssef Abdelké a été réalisé par Amer Matar. Le film se referme sur l’artiste qui pose, comme un peu gêné, le regard ailleurs. Il y a quelques jours, une pétition a réuni des signatures prestigieuses (article en arabe). De nombreux articles aussi (tel celui-ci dans Al-Quds al-’arabi, d’où provient la photo), une émission sur France 24 (en arabe, visible ici).

Attendre, espérer…


Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Mots clefs : ,

Posté dans : beaux-arts, Syrie

Un commentaire pour “ Youssef Abdelké, toujours… ”

  1. C. Hollard le 17 août 2013 à 10:42

    je ne comprends pas un mot d’arabe hélas… mais tant de choses sont dites dans les silences, les raclements de gorge, la chaleur triste de la voix, les regards baissés ou les yeux en l’air regardant nulle part, puisqu’il y a aussi la puissance des dessins. En tout cas je crois avoir entendu le désir de vivre de cet homme et son désespoir et sa gravité et sa tristesse et son désarroi peut-être…
    Aujourd’hui il a disparu… Qui le sait en France? alors que nous ne savons que penser des combattants affolés que l’on nous présente. Quand nos médias omniscients ont-ils parlé de ces hommes et de ces femmes opposants à B. El Assad, laïcs et militants politiques?
    Merci pour le travail de ce blog…


Carnets de recherche