Indigènes de Palestine (brève)

Voici ce que l’on peut trouver à l’entrée d’une boutique de l’aéroport international Ben Gourion, sous l’enseigne Tastes of Israel. Comme on parle de Native Americans aux USA, les commerciaux israéliens, plus francs que les acteurs politiques, disent déjà le sort réservé aux Palestiniens, ancienne peuplade dont le nom s’est perdu mais dont subsistent quelques vestiges, sous forme de traces ethniques.


7 réflexions au sujet de « Indigènes de Palestine (brève) »

  1. Bonjour! Oui, moi aussi cela m’a un peu étonné, mais je me suis surtout arrêté aux “ethnic sweets” ! Quelqu’un peu commenter sur les “mahroum” ?

  2. En fait l’affaire est assez édifiante : Marhoum, c’est le nom de la famille (palestinienne à l’origine et dont est issu l’actuel patron de la boîte Diab Marhoum) qui fabriquerait ces patisseries depuis 1890. A la création de l’Etat d’Israël, ils sont devenus des Arabes Israéliens et se sont mis à produire pour la “filière kosher”.
    L’entreprise exporte un peu partout en Europe et aux Etats-Unis mais souffre, affrrme son dirigeant, de la difficulté à écouler ses produits dans les pays arabes (il préférerait “laisser la politique aux politiciens” et faire son business tranquillement) et d’une certaine défiance de la clientèle israélienne pour le “secteur arabe”.
    Source: http://www.unitedjerusalem.org/index2.asp?id=104738&Date=5/28/2002

    Peut-être faut-il voir dans l’étiquette “ethnique” accolée à ses produits une farouche (et en l’occurrence quelque peu traîtresse) volonté de s’intégrer à la société israélienne?

  3. Bravo pour la recherche Khalloud! Pas facile d’être un “Palestinien de l’intérieur”…

  4. Hisham, il faut suivre ! On en a parlé de ce reportage, ici même, à l’occasion d’un retour sur le keffieh, début février si ma mémoire est bonne !

Les commentaires sont fermés.