À propos

Un peu de la culture arabe actuelle pour comprendre ce qu’elle nous dit sur l’actualité politique arabe.

Par Yves Gonzalez-Quijano, enseignant-chercheur auGremmo/Université de Lyon. Veille informationnelle également sur SeenThis.

15 commentaires pour “ À propos ”

  1. Mamaï le 4 juillet 2010 à 20:47

    Monsieur,
    Etant un lecteur assidue de vos billets ,je souhaite vous faire part du grand intérêt que je porte à votre blog en vous faisant parvenir ce court métrage égyptien -assez ancien (2006) mais qui est loin d’être désuet- que j’ai sous-titré en français . Sachant que vous avait sûrement pu en prendre connaissance, je ne suis pas sûr que cet “apport” sois d’une grande pertinence. Je vous le communique malgré tout en espérant que vous y trouverez votre compte…
    Cordialement
    Voici donc les liens:

    http://www.youtube.com/watch?v=UTVinJOH_0Q (Prt.1)

    http://www.youtube.com/watch?v=6PWcoE5ioI0 (Prt.2)

    • Khalloud le 9 juillet 2010 à 20:30

      Merci Mamaï, ce court métrage est vraiment excellent, et reste en effet actuel, même si les vices sont un peu trop concentrés dans le périmètre de la narratrice. Bravo pour le sous-titrage qui n’a pas dû être une sinécure vu la haute teneur en expressions dialectales égyptiennes.

  2. MustaphaEB le 18 août 2010 à 15:47

    Très bonne émission sur les “Réalités et problèmes de l’Orient arabe contemporain” par Henry Laurens, Professeur au Collège de France, Chaire d’Histoire contemporaine du monde arabe:

    http://www.franceculture.com/emission-college-de-france-realites-et-problemes-de-l-orient-arabe-contemporain-2010-08-15.html

  3. URBANI Danica le 13 octobre 2010 à 16:37

    Bonjour,

    je souhaiterais porter à votre connaissance la sortie d’un ouvrage ches DADOCLEM Editions, pour les jeunes de 9 à 13 ans, intitulé “En route vers Bagdad”, de Hugues Beaujard et illustré par Emily Nudd-Mitchell.

    Il s’agit d’un ouvrage unique dans le paysage de la littérature jeunesse car il montre le faste de Bagdad la ronde au 8e siècle, avec l’avènement de la maison de la sagesse, des premiers hôpitaux et de nombreuses découvertes scientifiques. Ces richesses du monde arabo-musulman font bien partie de l’intrigue de ce roman de voyage et d’aventures, et ne servent pas uniquement de décor historique.

    En choisissant de publier cet ouvrage, nous avons souhaité mettre en avant cette richesse intellectuelle et montrer aux jeunes d’aujourd’hui que Bagdad était le centre d’une grande culture autrefois et pas seulement une ville en souffrance – l’image qu’ils en ont aujourd’hui.

    Si vous le souhaitez, je pourrais vous adresser le communiqué de presse relatif à cet ouvrage. Vous pouvez visualiser 5 pages de ce roman sur notre site http://www.dadoclem.fr dans la partie catalogue en cliquant sur la petite loupe.

    Merci d’avance pour l’attention que vous voudrez bien porter à cet ouvrage.

    Très cordialement,

    Danica Urbani
    ———————–
    DADOCLEM
    26, rue de la Jalle
    33000 Bordeaux

    http://www.dadoclem.fr

  4. Bandera Rossa le 1 mars 2011 à 16:41

    Quelle est votyre analyse de la situation actuelle à Bahraïn?
    Merci de me répondre.

    • Yves Gonzalez-Quijano le 1 mars 2011 à 18:36

      Désolé de vous décevoir, mais pas plus d’infos que cela. les mêmes ingrédients pour que se lève la révolte arabe à Bahrein comme ailleurs, (petit pays particulièrement éduqué en plus). Rivalité chiite/sunnite, une vraie question sociale, mais plus un moteur de la contestation que sa cause. Au pifomètre, cela finira en démocratie constitutionnelle via une transition démocratique (souvenez-vous de l’Espagne post-Franco !) Une remarque dans la presse arabe qui m’a bien intéressé : Bahreïn, c’est le thermomètre pour l’Arabie saoudite… C’est peut-être là le véritable enjeu !

      • Bruno Kamal le 11 octobre 2011 à 2:56

        With all due respect Sir, it seems that you are missing the point about what is considered in the whole Gulf as the Shi’ite issue: it is not a rivalry as defined by the common sense of the word (Merriam Webster Dictionary: competition).

        On this question I would refer you to this interesting and enlightening article on Al Arabiya: Hatred of Arabs deeply rooted in Persians, says Iranian intellectual (http://www.alarabiya.net/articles/2011/10/09/170927.html), where the word Persians could easily be replaced with Shi’ites.

        Furthermore, to argue that the situation in Bahrain is similar to the ones in Tunisia or Egypt or anywhere else in the Arab world, hence would require the same trigger points to change the situation on the ground, is ignoring Bahrain individuality in its history, social, political and economic fabric.

        Also, to argue that Bahrain could be the gauging factor to Saudi Arabia’s welfare is ignoring the dynamics that govern the relations between all the GCC countries. Bahrain acts much more as a bumper zone between Iran and the Gulf States than it is a “thermomètre pour l’Arabie saoudite”.

  5. Martial Knaebel le 3 mars 2011 à 23:20

    Cher Monsieur,
    J’aimerais savoir si on pouvait trouver au cours des dernières années, disons depuis 2007/2008, des productions égyptiennes qui auraient traité de manière plus ou moins pertinente, la situation sociale du pays, et qui, par là, auraient pu être des \indices\ annonciateurs des événements qui viennent de s’y passer. On pourrait par exemple inclure dans une telle liste le dernier film de Chahine, \Chaos\. Bon, peut-être l’avez-vous déjà traité une fois et cela m’a échappé?
    Merci d’éclairer ma langerne!
    Amicalement,

    • Yves Gonzalez-Quijano le 4 mars 2011 à 9:10

      Vous avez raison de signaler combien le dernier Chahine, Chaos, était annonciateur de bien des choses. Nous en avions parlé à l’époque, sous un titre dont je n’imaginais pas à l’époque combien il était prémonitoire : Que fait la police ? Du chaos à la révolution !!! Je profite de cette réponse pour suggérer aux lecteurs d’utiliser le moteur de recherche (curieusement placé dans l’image du bandeau, en haut à gauche), ou bien encore l’index des catégories, ou les mots clés… L’intérêt de ces petits billets est d’avoir construit, au fil des semaines, un début de base de données sur ce type de question. Bonne(s) lecture(s) !

  6. muriel le 10 septembre 2011 à 10:17

    Bonjour,
    Dans un article ancien de votre site “Salade du pays et usurpation d’identité”, vous signalez que les israéliens lorsqu’ils occupaient la Békaa libanaise et plus spécialement le village de Kefraya ont vendu sur le marché américain des vins de Château Kefraya sous l’appellation Vins israéliens. Je voulais savoir quel était votre source ? Le lien avec l’article d’Al-Akhbar” ne fonctionnant plus, cité juste avant, ne fonctionnant plus, est-ce la source ? merci

  7. Un arabe le 5 novembre 2011 à 23:25

    Merci pour ce site fabuleux et passionnant ! Continuez ainsi.

  8. Elisheva le 5 février 2014 à 11:43

    Bonjour , Merci pour votre blog tres riche d informations… Je cherche des informations sur le ”passage” de la calligraphie arabe classique a la calligraphie arabe contemporaine. Quels ont ete les maitres de ce mouvement? Les difficultees rencontrees, les interdits (?) … Merci

    • Yves Gonzalez-Quijano le 5 février 2014 à 13:11

      En réponse à votre demande, je vous suggère d’aller voir le site http://www.khtt.net/, la “Bible” si je peux m’exprimer ainsi de la calligraphie actuelle. Je l’avais mentionné dans ce billet : http://cpa.hypotheses.org/233. Bonnes recherches !

  9. santiago gonzález le 3 juin 2015 à 18:00

    Gonzalo Boyé escribe un texto sobre la votación en el Congreso de la FIFA de una enmienda final sobre el tema de la suspensión de Israel en la FIFA.
    En este texto, también se recoge lo aprobado, por lo que cada uno puede sacar sus conclusiones.
    En resumen, se cambió ‘suspensión’ por ‘aplicación’ de las normas de la FIFA (que establecen la suspensión de una federación) si una federación incumple el artículo ,….. Para verificar el cumplimiento o no del articulado se nombra a una comisión (presidida por un sudafricano) que en 60 días tiene que hacer el dictamen.
    http://www.eldiario.es/contrapoder/FIFA-Israel-racismo-apartheid_6_393770625.html

    Es decir, en mi opinión, dado que no había consenso -supongo porque el tema les venía grande a esos personajes futboleros de la FIFA; blatter y su poder en contra; los países árabes ni apoyaban, ni tenían crédito moral alguno; los Estados Unidos y otros ponían el tema como un casus belli, etc- los palestinos adoptaron una táctica para que se aprobase ‘el fondo’ de la propuesta, -la suspensión-, modificando’ la forma’ literaria y el plazo para su puesta en marcha.
    Por supuesto, la burocracia y la política pueden dar al traste con este tema y las elecciones de blatter -el ex-presidente de la Fifa, cuestionado por el FBI (y no por interpol, ni por un juez europeo de turno, por ejemplo)- y un nuevo congreso extraordinario decir lo contrario. Pero , en principio, los plazos son los que son, antes de cualquier nuevo campeonato.

    En el artículo se cita la votación. Una cosa que debiera hacer la rescop es dirigirse a la FEF interesándose por su voto, como la ECCP por las de las respectivas federaciones europeas. Sabemos que, por ejemplo, panamá (que se sentaba al lado de la delegación palestina) votó en contra de esta enmienda, como Estados Unidos. Pero habría que saber quienes fueron. La votación era electrónica y todavía no están las actas del congreso, ni sé si se hacen públicas con ese nivel de desagregación.

    Un saludo,
    Os adjunto un texto anterior al congreso de la propia FIFA que va en la dirección y pistas de la táctica palestina
    santi

    El miércoles 6 mayo, el Presidente y el Secretario General de la Asociación Israelí de Fútbol (IFA), Ofer Eini y Rotem Kamer respectivamente, visitaron al Presidente de la FIFA, Joseph Blatter, y al Secretario General de la FIFA, Jerome Valcke, en la sede de la FIFA en Zúrich. Esta reunión se ha producido después de las conversaciones que entablaron la FIFA y la Asociación Palestina de Fútbol (PFA).El punto principal del orden del día fue la propuesta que presentó la PFA de suspender a la IFA durante el próximo Congreso de la FIFA.El Presidente de la FIFA reiteró su postura de que ninguna asociación miembro que cumpla con sus obligaciones estatutarias puede ser expulsada. Una postura que también es aplicable a la IFA siempre y cuando la asociación satisfaga dichas obligaciones.Una reunión entre los Presidentes de la IFA y de la PFA ya está programada para dentro de muy pocos días en Zúrich.

    • Yves Gonzalez-Quijano le 3 juin 2015 à 21:24

      Merci de ces commentaires, et ravi de voir que CPA a des lecteurs en Espagne ! Votre avis sur les derniers développements pour ce qui est des tentatives palestiniennes ?

Laisser un commentaire