Divine surprise en Palestine : un accord pour ramadan !

Le site d’Al-Jazeera (en arabe) relaie ce jour une dépêche de l’agence UPI, elle-même piochée dans le quotidien israélien Yediot Aharonot, selon laquelle le général israélien Yoav Mordechaï, commandant de “l’administration civile de Cisjordanie”, est arrivé à un accord avec différents ministres de “l’Autorité palestinienne”, associés à des religieux, sur la question des appels à la prière. Les colons venus s’installer en Cisjordanie trop près des villages des natifs du pays sont en effet gênés par les cinq appels rituels, à commencer par la prière de l’aube, naturellement, beaucoup trop matinale. Pour préserver “la qualité de l’environnement” (sic), l’appel à la prière sera donc synchronisé, et surtout limité à un seuil sonore maximal.

A l’approche du mois de ramadan, on ne peut que se féliciter de  cette avancée décisive dans les négociations israélo-palestiniennes. Alors qu’il est arrivé que le problème soit réglé, il y a quelque temps, par de regrettables incendies de mosquée (brève sur le site du Nouvel Obs), ce rare témoignage d’entente sera suivi, n’en doutons pas, par d’autres accords, par exemple pour la fourniture d’électricité à la population de Gaza (autre brève, même source).

Mardi 10 août (source : Al-Quds al-‘arabi) : le ministre des cultes (wazîr al-awqâf) de l’Autorité palestinienne dément tout accord (mais confirme la publication de la nouvelle par les Israéliens, accusés de s’entendre avec le Hamas sur le dos du Fatah)…