Le reportage que vous ne verrez pas sur Al-Jazeera : du « printemps arabe » à l’hiver de l’information (suite)

En complément du billet précédent, cet article (en arabe) du site tunisien Babnet.net. On y trouve une brève vidéo (suivre ce lien) sur laquelle on voit, devant l’Assemblée nationale, des manifestants – probablement du camp “moderniste laïciste” (pardonnez l’approximation de la définition ! – conspuer le reporter de la chaîne Al-Jazeera aux cris de “Dégage!”  (un coup d’oeil aux commentaires sous la vidéo n’est pas sans intérêt non plus). Dans le contexte tunisien, ils reprochent à la chaîne un soutien que le Qatar aurait apporté à Ennahada, le parti sorti vainqueur des dernières élections (la presse en a un peu parlé, voir ici par exemple).

En Algérie, les motifs d’agacement vis-à-vis du Qatar et de sa chaîne sont tout aussi présents (voir ce lien et commentaires du billet précédent), et ils sont également provoqués par de forts soupçons à l’encontre d’une politique étrangère qatarie pour le moins “interventionniste”… Si, comme on peut le penser, la situation se tend, non seulement au Proche-Orient mais dans plusieurs pays de la Péninsule (Bahreïn, Koweït, et le royaume d’Arabie saoudite où quatre manifestants sont morts ces jours derniers…), les choix d’Al-Jazeera en matière d’information sont un thème dont on n’a pas fini d’entendre parler…

Dans un domaine connexe, celui  la surveillance électronique, voyez aussi ce que propose le site relets.info.